L'Ariane

Localisation 43°04'367 N - 05°57'293 O
Au large de la Presqu'île de Saint Mandrier.
Type épave/site
Profondeur minimum
Profondeur maximum
Sous-Marin
20 mètres
30 mètres
Difficulté de la plongée
Intérêt faune et flore Pas d'information pour le moment
Intérêt épave/site

ÉPAVE INTERDITE
ZONE MILITAIRE


Historique de l'épave :

Le S 640 Ariane était un sous-marin français d'attaque faisant partie d'une série de quatre : le S 635 Arethuse, le S 636 Argonaute (qui trône désormais au Parc de la Villette à Paris) et le S 639 Amazone. L'Ariane est une épave récente du Var : elle a rejoint sa dernière demeure depuis une vingtaine d'année, peu avant la Mona, coulée en 1987. Construit en 1955 à Cherbourg, le sous-marin est lancé le 12 septembre 1958. Après vingt et un ans de bons et loyaux services, il est désarmé et mis à la disposition de l'Ecole de Plongée de la Marine Nationale de Saint Mandrier. Long de 49,6 mètres sur 5,8 mètres de large, ce sous-marin était doté d'une propulsion électrique de 2.000 CV couplée avec une hélice unique, lui assurant une vitesse de 16 nœuds. Son équipage était composé de 40 personnes : 5 officiers et 35 sous-officiers et matelots. Son armement était de quatre tubes lance-torpilles. Sa profondeur d'immersion était de 200 mètres.
 
 


Description :

L'épave est actuellement interdite à la plongée loisir, sauf autorisation expresse de la Marine Nationale. L'Ariane repose sur un fond de sable à 30 mètres. Elle est en bon état de conservation bien que différents pétaradages d'exercices des plongeurs de l'Ecole de la Marine Nationale l'aientt endommagé, notamment au niveau de la coque, éventrée sur 3 mètres de long environ. La silhouette fuselée de la poupe mérite qu'on la contemple. Elle n'a malheureusement plus son hélice. En direction du kiosque la trappe d'accès au poste arrière est ouverte. Elle est exigüe et nécessite outre un décapelage, d'être équipé exclusivement d'une mono bouteille. Cette trappe permet notamment l'accès au compartiment des machines. En ressortant, on survole le pont pour arriver au kiosque depuis lequel on admire le sous-marin dans son ensemble. Il domine en effet le sable de 10 mètres. On peut pénétrer dans la partie avant du sous-marin par le panneau d'embarquement des torpilles. Cette visite, tout comme la précédente, mérite une grande préparation. D'une part l'intérieur de l'Ariane est très étroit et de nombreux tuyaux, câbles pendent un peu partout, d'autre part la visibilité peut rapidement devenir nulle tant les sédiments sont nombreux et s'envolent au moindre mouvement intempestif. On peut par cette ouverture atteindre le compartiment des quatre tubes lance-torpilles. Après cette dernière incursion à l'intérieur de l'Ariane, on termine par la proue, majestueuse, qui ressemble à une gigantesque lame fendant les profondeurs.



Faune et flore :

Pas d'information pour le moment. 
 

Retour page épaves
Clubs de La Seyne-sur-Mer Clubs de Saint-Mandrier L'Arroyo Le Tromblon L'Ariane Le SMB2